Je préfère le dissensus dur au caramel mou

Je préfère le dissensus dur au caramel mou
Medusa – Il Caravaggio

Parfois on aimerait, face à la violence du monde, qu’un garçon vous prenne dans ses bras et murmure : « Ça ira, je suis là, on connaîtra des jours meilleurs… »

samedi 12 novembre 2016

Le goût de la fumée


2 commentaires:

Ĵeromo Tanguy a dit…

Êtes-vous également fumeur, Céléos ? Ou bien goûtez-vous le tabac seulement sur la langue d'autrui ?

Celeos a dit…

La langue d'autrui est un plaisir exotique pour un ancien fumeur !