Je préfère le dissensus dur au caramel mou

Je préfère le dissensus dur au caramel mou
Medusa – Il Caravaggio

Parfois on aimerait, face à la violence du monde, qu’un garçon vous prenne dans ses bras et murmure : « Ça ira, je suis là, on connaîtra des jours meilleurs… »

dimanche 1 janvier 2017

Καλή χρόνια με τον Νίκο Παπάζογλου

Voici une année achevée. Une nouvelle arrive dans l'incertitude. Disant cela, je veux dire que tant au niveau international qu'en ce qui me concerne personnellement, je n'ai pas de visibilité sur les temps qui viennent. 
Pendant que le monde était en fête, la violence s'est encore exprimée.
Je suis touché évidemment par le dernier attentat qui a eu lieu hier dans une discothèque d'Istanbul. Les forces obscures s'opposent à ce que la fête s'exprime.
Ainsi nous sommes bien dans une période de repli, d'attente de jours meilleurs. 
Je ne souhaite pas en dire davantage aujourd'hui, et ce billet n'a pour objet que d'envoyer une marque d'amitié à mes amis lecteurs-trices, à mes ami(e)s blogueurs et blogueuses.
Le premier de l'an est celui des souhaits : je fais celui que les gens de bonnes volontés sachent se mobiliser contre tout retour en arrière des droits de tou(te)s, que les acquis de la pensée qui ne sont l'apanage d'aucun lieu se raffermissent pour s'opposer aux peurs et aux haines qui sont aujourd'hui à l'oeuvre.

Pour cela, bonne années à tou(te)s ! Καλή χρόνια!

En 1991, Nikos Papazoglou était au festival du Lycabette pour un moment de joie et du plaisir à chanter qu'ont les Grecs dans ce sens du partage des belles choses. Nikos nous a quittés il y déjà bientôt six ans. La Grèce est un pays meurtri. C'est avec elle et le souvenir des beaux moment qu'il faut commencer cette année. Et comme les générations passent et que l'on sait également faire passer les savoirs, je présente aussi à l'écoute le très talentueux Themistoklis, jeune Germano-Grec, qui propose souvent la reprise au bouzouki du répertoire populaire. Régalez-vous !






Cierges pour espérer du sanctuaire à saint Georges au Lycabette

lundi 21 novembre 2016

Une histoire de Rome : les origines romaines de la France

J'ai trouvé que cette présentation était un rappel intéressant de l'Antiquité romaine. Où l'histoire n'est qu'une succession d'expansions et de récessions. Nos ancêtres étaient des envahisseurs. David Vincent nous l'avait dit  !

dimanche 20 novembre 2016

6, rue des Lilas


Kaddish for Leonard

Steven Isserlis au violoncelle interprète le Kaddich (prière des morts) de Maurice Ravel.


Kaddish pour Leonard (2016), Jean (1986), Gino (1993) Thérèse (1995) Barbara (1996) Annie (2000) Nicole (2008), et quelques autres....


Temps chagrin.
Un fracas en tambour de peau crevée
frappe sans prévenance.
Il me laisse dans la faim du petit matin,
langue asséchée
aux lueurs confuses de l’esprit
blafardes, noyées dans le souffle des derniers mots
aux sons qui résonnent 
du battement de l’acier explosé.

Éclats d’obus dans mes yeux ;
Les larmes s’écoulent maintenant dans mes veines.
Elles se mêlent au dénuement des horizons :
les déserts ont rejoint le vide qui les guettait.
Ils se sont bâti des temples avec les os indéterminés
de squelettes dévertébrés. Les mots se sont enfuis.

Rouille automnale dans la montagne.
Elle coule, dégouline ses dépôts
sur ton nom, sur ma langue, sur nos yeux.

Sur nos sexes morts.



mardi 15 novembre 2016

Cliff

Eh, oui, estèf, toi aussi tu pouvais craquer pour Cliff Richard (bon, les Shadows étaient moins sexy...) !